BIENVENUE

Bruxelles: Brussels Beer Project & Holy Smoke Brussels

Notre anniversaire d’amoureux est en février, et au lieu de s’offrir un cadeau, on aime passer du temps ensemble dans un endroit spécial. Cette année, Mr Lune avait trouvé un restaurant qu’il avait vraiment envie d’essayer, à Bruxelles. Nous avons donc décidé d’y passer la journée.

Notre trajet en voiture jusque Bruxelles n’a pas été des plus simples! Tunnel fermé, files,… On est arrivés bien après midi. Notre voiture garée à Uccle, c’est en tram que nous sommes arrivés dans le centre. Jérôme avait cherché de bonnes friteries sur internet, et on avait choisi la friterie Tabora. Toute petite, on la voit à peine même quand on la cherche… mais elle en valait le coup! Les frites étaient super bonnes!

Il faisait super beau, mais vraiment froid ce jour là. Jérôme s’était mis en tête de visiter une brasserie, mais s’est aperçu ce jour là qu’elle allait fermer au moment où nous allions la rejoindre. Un peu perdus pour la suite de la journée, on a finalement décidé d’aller au Brussels Beer Project. Et on n’a pas été déçus! Si nous connaissions déjà certaines bières proposées par cette micro brasserie (notamment celle faite à base de pain) , nous avons également pu en goûter d’autres, expérimentales pour certaines. On a aussi vraiment beaucoup aimé le cadre! On se sent bien dans une atmosphère cosy, assis sur des casiers recouverts de coussins, avec des bouteilles de bières qui se transforment en vases et des tables sur lesquelles on peut dessiner: il ne m’en faut pas plus pour adorer 🙂

Le soir, nous avions rendez-vous au restaurant qui était à la base de ce déplacement à Bruxelles: le Holy Smoke Brussels. Quand nous sommes partis à New York la dernière fois, nous avions eu LE coup de coeur du siècle pour le meilleur restaurant de la terre: le Hometown Bar-B-Que. Lui, je vous en reparlerai plus tard, car je n’ai pas fini mes articles sur New York 😉 Aujourd’hui, je me penche sur Holy Smoke, que Jérôme avait repéré sur internet, et dont le concept lui rappelait « notre » fameux restaurant. Des viandes fumées et cuites pendant des heures.

Le couple qui tient le restaurant a un parcours assez exceptionnel, et je vous invite à lire cet article, celui qui avait donné envie à Jérôme d’en savoir plus. On n’a pas pris d’entrée ce jour là. Jérôme était tenté par un plateau constitué de différentes viandes, mais il était pour deux personnes, et moi j’avais envie d’autre chose. Pas d’entrée donc :p Moi, j’ai pris un « Hungover burger » (Pulled pork + Brisket, Cheddar, beans, sauce BBQ maison au bourbon et au miel, oignons frais et pickels maison). Jérôme a pris le plateau « Meat Lovers » (Pork ribs, saucisse, brisket + Coleslaw, pickles maison, cornbread). On a été enchantés tous les deux! Mention spéciale pour les grenailles confites dans du beurre fumé… Ca nous a rappelé New York, mais en différent quand même, et c’est bien 🙂

Le Holy Smoke est aussi un bar à bourbons. Je ne suis pas très alcool fort, j’ai donc choisi une tarte tatin. Jérôme lui, a goûté 2 alcools et en a été enchanté! A part ça, le cadre nous a aussi beaucoup plu. Lors de la réservation, on avais prévenu Jérôme qu’il ne restait plus que des places sur de grandes tables, à côté d’autres personnes, mais avec une certaine intimité malgré tout. Je déteste me sentir trop proche des autres au restaurant, mais ici, aucun problème! Et si c’est moi qui vous le dis, vraiment, croyez moi 😀 A l’entrée, on est accueillis par l’immense fumoir, tout droit venu des USA. Le bar, la décoration minimaliste mais bien pensée, l’accueil et les conseils chaleureux… Tout a été un vrai coup de coeur pour nous.

Bref, vous l’aurez compris, nous retournerons au Holy Smoke, avec la ferme intention de le faire découvrir aux amateurs de viande de notre entourage 🙂

1 commentaire
Ajouter un commentaire

Votre email n'est jamais montré Les champs manquants sont indiqués *

Menu